Apple ou Google ? BMW abandonnera le système embarqué Android Auto

Apple ou Google ? BMW abandonnera le système embarqué Android Auto

Dans une interview récemment accordée au Mobile World Congress MWC, le dirigeant de BMW, Dieter May, a déclaré qu'à l'avenir, il renoncerait à la prise en charge du système embarqué de Google, Android Auto.

May est le vice-président senior des services numériques et du département commercial de BMW.Il a déclaré dans une interview que BMW continuerait à prendre en charge le système CarPlay d'Apple à l'avenir, mais abandonnerait Android Auto de Google. Quant à la raison de cette approche, il a expliqué qu'il souhaitait mieux contrôler l'interface d'exploitation de l'utilisateur à l'avenir et qu'il n'y avait pas assez d'espace pour s'occuper du système Android Auto.

Adaptateur Carplay sans fil Box 4+32G pour toutes les séries de voitures BMW carplay

Il y a plus d'un an, en novembre 2015, le PDG de BMW, Harald Kruger, a déclaré lors de la conférence sur les résultats qu'à l'avenir, BMW prendrait en charge à la fois le système d'exploitation Android Auto de Google et le système CarPlay d'Apple. Il semble maintenant que le plan de BMW a changé.

L'abandon de la prise en charge d'Android Auto peut refléter le point de vue de certains constructeurs automobiles sur les systèmes d'exploitation tiers. Les constructeurs automobiles semblent plus enclins à fournir différents services basés sur leurs propres systèmes.

Au CES au début de cette année, Ford et Toyota et d'autres sociétés ont également formé le Smart Device Link Consortium, qui vise à accélérer le développement de logiciels open source pour les systèmes embarqués.Les entreprises et fabricants participants incluent également Mazda, le groupe PSA, Fuji, Suzuki, Elektrobit, Harma, Luxoft, QNX, Xevo, etc. Le but de l'alliance est d'empêcher Apple et Google de contrôler la façon dont les conducteurs utilisent leur téléphone pour se connecter aux voitures.

BMW a développé sa propre plate-forme Connected Drive, qui est un service basé sur le cloud qui permet aux utilisateurs de contrôler les fonctions de base du véhicule via leurs téléphones portables.

En plus de BMW, Toyota a toujours refusé de prendre en charge apple carplay et Android Auto dans les modèles de l'entreprise, ce qui, selon elle, compromettrait la sécurité du véhicule.

À l'heure actuelle, la technologie propre aux constructeurs automobiles est toujours dominante et il faudra plusieurs années pour changer le statu quo de l'ensemble de l'industrie.